Estimation immobilière à Aubervilliers : les 5 documents cruciaux à prévoir

Partager sur :
Estimation immobilière à Aubervilliers : les 5 documents cruciaux à prévoir

Si vous envisagez de faire effectuer une estimation immobilière à Aubervilliers par un agent immobilier ou un notaire, n’oubliez pas de vous prémunir des cinq documents suivants. Ils sont essentiels pour déterminer la valeur du bien. Découvrez de quoi il s’agit.

L’extrait de registre foncier

Le premier document à vous procurer se trouve auprès du bureau responsable du registre foncier de la ville. Il relate le parcours du bien sur le marché de l’immobilier, c’est-à-dire toutes les transactions par lesquelles il est passé. Il indique alors les prix auxquels il a été vendu et délivre les identités de ses anciens propriétaires.

Le plan cadastral

Le document fait partie du registre foncier. Avec le cadastre, il présente tout ce qu’il faut savoir concernant le terrain. Il informe alors sur les numéros de cadastre relatifs à la parcelle. Il précise sa superficie exacte et doit ainsi dessiner ses limites physiques. Il indique également où se trouvent les zones construites et celles qui ne le sont pas.

Les plans d’architecte

Ces croquis représentent les plans de la construction proprement dite. Ils dessinent l’organisation de l’espace à l’intérieur du bâtiment. Ils permettent alors de savoir de combien de pièces se compose le bien, leurs utilisations ainsi que leurs superficies respectives. Chaque étage doit être représenté dans ces plans.

Les plans secondaires

Ce sont les croquis des rénovations que le bien a déjà subies. Ils doivent surtout présenter les modifications qui peuvent influer sur le confort des lieux comme une nouvelle salle de bain. Ils doivent aussi dessiner les agrandissements et les rétrécissements qui y ont déjà été opérés.

Le contrat de location

Si la propriété est en cours de location, le bail doit obligatoirement faire partie des documents à fournir au professionnel. Le document informe des modalités de la location et qui auront forcément un impact sur la valeur vénale du bien. C’est le cas du montant du loyer, de la durée restante du contrat ou encore des charges locatives.